Archives des publications


Mercredi 10 Avril 2019

Projet Euro3lys: Attribution d’une subvention de 6 millions d’euros, dont 3 millions d’euros par l’Etat, au financement de la mise à 2x3 voies de la rocade de Mulhouse

La Ministre chargée des Transports auprès du Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, Madame Elisabeth BORNE, vient d’annoncer à Catherine TROENDLE, Sénateur du Haut-Rhin, Vice-Présidente du Sénat, l’attribution d’une subvention de 6 millions d’euros, dont 3 millions d’euros par l’Etat, au financement de la mise à 2x3 voies de la rocade de Mulhouse. Le sénateur du Haut-Rhin se félicite de cette attribution qui permettra de « mettre sur la voie » le projet Euro3lys.

Ranspach-le-Bas, le 10 avril 2019

La Ministre chargée des Transports auprès du Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, Madame Elisabeth BORNE, vient d’annoncer, par courrier en date du 9 avril 2019 à l’attention de Catherine TROENDLE, Sénateur du Haut-Rhin, Vice-Présidente du Sénat, l’attribution d’une subvention de 6 millions d’euros, dont 3 millions d’euros par l’Etat, au financement de la mise à 2x3 voies de la rocade de Mulhouse.

Cette annonce fait suite à la décision des services du Ministère de la Ministre chargée des Transports, en date du 17 janvier 2019, d’émettre un avis favorable quant à l’opportunité du projet de réaménagement des échangeurs 36 et 37 de l’A35.

Pour rappel, le Sénateur du Haut-Rhin avait porté le dossier Euro3lys auprès de la Ministre en charge des Transports afin de porter son attention sur l’instruction, par les services de l’Etat, des propositions d’aménagements routiers nécessaires à la desserte du site. Il s’agit d’un projet de pôle de loisirs et de commerce comprenant magasins, restaurant, espaces de loisirs, de services, ainsi que des lieux réservés pour des activités associatives. On estime à 1.500 le nombre d’emplois directs qui seraient générés par l’implantation de ce pôle.

Catherine TROENDLE se félicite donc de cette attribution qui permettra de « mettre sur la voie » le projet Euro3lys.


Vendredi 5 Avril 2019

Adoption, par le Sénat, du Projet de loi relatif aux compétences de la Collectivité européenne d'Alsace

Après plusieurs heures de séance, Catherine TROENDLE, Sénateur du Haut-Rhin, Vice-Présidente du Sénat, a proclamé, hier soir, l’adoption, par le Sénat, du Projet de loi relatif aux compétences de la Collectivité Européenne d’Alsace. Ce Projet de loi sera prochainement examiné à l’Assemblée nationale.

A cette occasion, elle s’est exprimée en précisant « le texte du gouvernement a été enrichi par nos amendements et même s’il ne va pas encore assez loin, à mon avis, ce texte est une charpente, une colonne vertébrale sur laquelle nous allons, nous alsaciens, construire une voie d'avenir pour l’Alsace ».

Certains des amendements portés par la Sénatrice alsacienne ont été adoptés, hier, en séance.





Jeudi 4 Avril 2019

Protection des Sapeurs-Pompiers : Catherine TROENDLE devient co-rapporteur de la mission d’information sénatoriale portant sur la sécurité des sapeurs-pompiers.

Catherine TROENDLE a été nommée par la Commission des lois du Sénat, avant-hier, co-rapporteur de la mission d’information sur la sécurité des sapeurs-pompiers. Etant expérimentée dans le domaine de la sécurité civile, cette dernière se félicite de la mise en place de cette mission d’information et d’en être l’un des co-rapporteurs. Cette position lui permettra ainsi, en tant que Présidente du Conseil National des Sapeurs-Pompiers Volontaires, de renforcer son action en faveur des « soldats du feu ».




Catherine TROENDLE, Sénateur du Haut-Rhin, Vice-Présidente du Sénat et Présidente du Conseil National des Sapeurs-Pompiers Volontaires (CNSPV) a été nommée, avant-hier, par la Commission des lois du Sénat, co-rapporteur de la mission d’information sur la sécurité des sapeurs-pompiers aux côtés des Sénateurs Loïc Hervé et Patrick Kanner.

La création de cette mission a été décidée au regard de l’accroissement inquiétant, ces dernières années, des agressions envers les sapeurs-pompiers. En effet, le nombre de ces agressions a augmenté de 23 % en un an et de 213 % au cours des dix dernières années.

Pour Philippe Bas, Président de la commission des lois, "la mission permettra d’appréhender toutes les dimensions d’un phénomène inacceptable et qui appelle une réaction forte des pouvoirs publics. Mme Troendlé ainsi que MM. Hervé et Kanner, très au fait des enjeux relatifs aux services d’incendie et de secours, pourront entamer leurs travaux dès le mois de mai".

Cette mission d’information analysera les différentes sources d’insécurité, procédera à l’évaluation du droit en vigueur et examinera l’adéquation de la formation des sapeurs-pompiers aux nouveaux risques rencontrés sur le terrain. Elle se penchera également sur l’évaluation des moyens matériels à la disposition des sapeurs-pompiers pour assurer leur protection et sur la coordination avec les autres acteurs de la sécurité à l’échelle des territoires.

Catherine TROENDLE, expérimentée dans le domaine de la sécurité civile, se félicite de la mise en place de cette mission d’information et d’en être l’un des co-rapporteurs. Cette position lui permettra ainsi, en tant que Présidente du Conseil National des Sapeurs-Pompiers Volontaires, de renforcer son action en faveur des « soldats du feu ».





Mercredi 3 Avril 2019

Projet de loi relatif aux compétences de la Collectivité européenne d'Alsace

Paris, le 3 avril 2019

Loin d’être « réfléchi, construit et raisonnable » comme l’affirme spontanément Madame Patricia SCHILLINGER, Catherine TROENDLE, Sénateur du Haut-Rhin, Vice-Présidente du Sénat considère et elle l’a présenté dans son intervention en discussion générale, hier soir, en séance au Sénat, que ce projet de loi va certes dans le bon sens, mais ne va pas assez loin dans la construction d’une véritable collectivité, unique et originale qui nécessiterait des compétences transférées donnant de véritables moyens opérationnels dans les domaines du transfrontalier, du tourisme, de la langue et des mobilités.

La Vice-Présidente du Sénat restera vigilante quant à l’adoption des amendements, d’ici la fin des débats au Sénat, d’autant qu’elle a proposé 6 amendements au projet de loi, dont 5 portés au nom des deux conseils départementaux du Haut-Rhin et du Bas-Rhin.

Le projet de loi sera examiné en séance au Sénat, du 2 au 4 avril, avant un examen par l’Assemblée nationale.